Un Brin d'Histoire - Herbes de la St Jean

Dans la forêt du rêve et de l'enchantement, tenir sept plantes médicinales en main durant toute une messe à St Gervais près de la Barguelonne ... On est là au pays du Castel Neuf du Mont de La Fougère, herbe sacrée pleine de pouvoirs magiques...
Le Feu, en ces nuits de la St Jean d'été, s'élève vers le ciel provoquant les pluies généreuses, assurances de récoltes abondantes.
C'est sous les vertes frondaisons de chênes druidiques que le Quercy des Cadourques célébrait les rites du solstice d'été, auprès de sources où se cachent encore aujourd'hui des forces mystérieuses de pluie en ce si aride pays...
Il en reste des témoignages inscrits dans la pierre des sculptures d'églises de tout le Pays de Montcuq. Sculptures dont les significations nous plongent jusqu'aux temps de la Gaule d'avant Rome et le christianisme.
A St-Jean-Le-Froid, c'est tout le vieux Quercy des millénaires les plus anciens qui revit en cette nuit de la St Jean. Les "bonnes herbes à tous maux" laissent ici n'agir que la seule source en sa grotte de légendes.
A Lauzerte c'est un comte de Toulouse apollinien qui fonde le bourg et en fait un Castel Neuf, un Castel Nàu...C'est en val de Séoune, sous le castel de Rouzet, que l'église de St-Aignan, aussi ancienne et discrète que celle de St Gervais, réserve en son choeur aux très ésotériques sculptures les secrets du solstice d'été...
En si étrange pays, plus que Nerval en son Valois, le promeneur, rêveur et solitaire, s'égare à la découverte de la lumière au lever du soleil de la St Jean d'été...

Par François Nardou

Liste des Émissions

radio-arra_fr
occitanie
cnra
cahors
Ministere_de_la_culture
figeac
grand-figeac
grand-cahors

Hébergement : Infomaniak
Direction de publication : J.-F. Chaval

site : Barthelemy