Un Brin d'Histoire - St Vincent, la vigne et le sang

Par François Nardou

Comment un saint et martyr qui n'avait rien à voir avec le vin en vint à patronner la vigne et le vin... Tout ça parce qu'il entra au Ciel un 22 janvier vers l'an 300, lorsque jadis en vieille Europe tous les vignerons commençaient de tailler la vigne pour assurer de meilleures vendanges.
Vincent, le Vainqueur, saint au corbeau, oiseau apollinien du destin; Vincent, martyr à Valentia (Espagne), fut-il aux origines du culte du Saint Graal conservé en la cathédrale de cette ville?
Vincent a, aux vendanges, un automnal alter ego St Denys, de Lutèce alors pas encore Paris, un Denys élevé à la gloire des cieux quand mûrit le raisin. Denys ou Dionysos dieu grec de la vigne et du vin dans ses fureurs libératrices et sauvages dans les montueuses forêts de l'Hellade primitive ?
Avant Vincent et St Denys, le patron de la vigne et du vin fut le latin Pater Liber, Bacchus, un autre Dionysos qui se révèle dans l'exubérance de la nature printanière. De Dionysos en Pays de Vieux Quercy le souvenir se conserve, caché, crypté, dans de mystérieuses sculptures et dans la légende des origines du vieux bourg de Montcuq. En ce Càrci Albènc (Quercy-Blanc) de st Vincent, on sait qu'avec lui l'hiver laisse tomber ses dents ou les rend plus mordantes.
Passé la St-Vincent, c'est aux confins des Pays de Montcuq et Lauzerte que se révèlent les plus vieilles traditions de la fin d'hiver, rites romains antiques de Février quand ,dans le cantou (la cheminée) se mijote et mitonne doucement et longuement sur un bon feu de bois, l'ancêtre carcinol du cassoulet : le Mourtayrol. Délice riche en viandes, fèves, haricots, safran et "aultres espices" qui font la gloire de la cuisine du pays avec le vin de St-Vincent et de Cahors..

Liste des Émissions

cahors
grand-cahors
occitanie
Ministere_de_la_culture
grand-figeac
radio-arra_fr
cnra
figeac

Hébergement : Infomaniak
Direction de publication : J.-F. Chaval

site : Barthelemy