Histoire du Quercy

Paléontologie, moyen-age, grottes, monuments et légendes, tout est à découvrir dans notre beau Quercy.


/images/emissions-image/Sylvie/bonis_serpent.jpg

Un Brin d'Histoire - Les serpents

Les Serpents de Juin ne sont pas des Enfants de Septembre. Ondulants, foudroyants en leur élan et se mouvant, rapides, à la surface de blés en épis les couleuvres de Montpellier, ces venimeuses du Quercy-Blanc, hantent les vallées chaudes et humides laissant les Causses ardents de lumière aux Vipères.
En ce pays certaines vieilles familles, conservant des usages venus de la Préhistoire, cuisinent les serpents comme anguilles, s'assimilant ainsi les bienfaits tirés des plantes toxiques dont en notre langue occitane se nourrissent les serpents.
Les plus vieux "Plus que guérisseurs" de ces pays d'entre Olt et Garonne connaissent les secrètes vertus des mues de serpents, ces médications de Jeunesse Eternelle.
Sculpté sous diverses apparences et formes signifiantes, glyphes plein de sens reprenant les très vieux signes gravés du Paléolithique , sur les chapiteaux de St Aignan de Rouzet, de St-Pierre ès Liens de St-Daunès, caché mais reviviscent à la lumière d'août en st-Hilaire de Montcuq, figé dans la pierre de Cambàyrac, peint en fresque à Rouillac, gravé, attribut d'une divinité gauloise, dans le très ésotérique retable de St-Michel de Villesèque et dans la nef de St-Avit de Belmontet, le serpent, inspiré du lézard vert ocellé des Causses du Quercy, est ici maître des Eaux toujours résurgentes de Sources Eternelles.
Maître de sciences cachées, il est l'attribut de ces détenteurs des secrètes traditions du plus vieux Quercy sous les formes du lézard, de la Vouivre, de la Mélusine, du Serpent gaulois à Tête de bélier.

/images/emissions-image/Regis/visuel-centenaire-pecmerle100ans.jpg

Une journée sur le site de Pech Merle (centenaire)

Embarquez avec nous pour une journée exceptionnelle sur le site de Pech Merle.

-Nous commencerons par un extrait de l'atelier lithophone avec Tony Di Napoli

-Ensuite un extrait de l'atelier sur les flûtes préhistorique et instruments archaïques avec Krystof Maratka (12min06)

-Bertrand Defois Directeur de développement culturel et touristique de Pech Merle nous parlera du programme pour les 100 ans de la découverte des dessins du Pech Merle. (28min46)

-Nous descendrons ensuite sous terre dans la grotte. (43min22)

-Nous entendrons ensuite des artistes de L'Ensemble Calliopée en pleine répétition juste avant leurs concert. (59min23)

-Michel Lethiec nous parlera du Festival St Cirq Causse et Vallée (1h10min23)

-Et pour finir Karinne Lethiec nous présentera L'Ensemble Calliopée. (1h16min10)

Bonne écoute 🎧

/images/emissions-image/Sylvie/pieter_bruegel_the_elder_-the_corn_harvest.jpg

Un Brin d'Histoire - Blé, pain et moissons

Lorsque chantent les cigales aux souffles légers des vents de l'été, l'on s'en va écouter la chanson des blés d'or....

Les moissons de jadis duraient de la St-Pierre( 29 juin) à l'Assomption, un bon mois et demi de durs travaux aux heures les plus chaudes et les plus sèches. Suivaient les battages et dépiquages avant les fêtes de l'Abondance engrangée.
Tout au long de l'été le Vieux Quercy-Blanc se révélait en son être profond. Les vieilles paysanneries des Causses brasillants de chaleur et de lumière , de l'Aquitaine garonnaise aux opulentes moissons, contrées comblées de fruits et d'eaux vives, images du Paradis, se protégeaient des fortes chaleurs, las calouràssos, et des grandes sècheresses, las sécados , grâce à force salades de pourpiers aux tomates, olives et oignons. On attaquait alors les quartiers d'oies et
de canards confits dans la graisse, garnis de patates sautées à l'ail et au persil, solides nourritures pour las Ségàdos, les moissons.
Travaux des champs, producteurs de blés et de pain, métiers d'autrefois, des pestouréssos (qui écrasaient le grain au pestour, le pilon) et des fourniers, des mouliniers et des del Mouly, noms connus dès les temps lointains des comtes de Toulouse, des ségayres, moissonneurs venus du Pàis de Gabaldàn, le Gévaudan, et du Rouergue....où Cuc désigne tout lieu terrible et redoutable car très, et même trop, sacré. Eprouvèrent-ils cette Terreur Sacrée à la vue du Tuc, la Hauteur, nom primitif du Mont qui fut longtemps un Cuc?

Montcuq signalé aux ségàyres descendant de leur Haut Pays lorsque entre Las Cabanes et Escàyrac, surgit la sacrale mythologie de St Jean-Le-Froid, lieu solsticial et zénithal d'été...et, à l'Orient de Montcuq, se murmurent les redoutables légendes du Thouron, tout brounzinant de cigales, las ségos-ségos.

Par François Nardou

/images/emissions-image/Sylvie/herbes_de_la_st_jean.png

Un Brin d'Histoire - Herbes de la St Jean

Dans la forêt du rêve et de l'enchantement, tenir sept plantes médicinales en main durant toute une messe à St Gervais près de la Barguelonne ... On est là au pays du Castel Neuf du Mont de La Fougère, herbe sacrée pleine de pouvoirs magiques...
Le Feu, en ces nuits de la St Jean d'été, s'élève vers le ciel provoquant les pluies généreuses, assurances de récoltes abondantes.
C'est sous les vertes frondaisons de chênes druidiques que le Quercy des Cadourques célébrait les rites du solstice d'été, auprès de sources où se cachent encore aujourd'hui des forces mystérieuses de pluie en ce si aride pays...
Il en reste des témoignages inscrits dans la pierre des sculptures d'églises de tout le Pays de Montcuq. Sculptures dont les significations nous plongent jusqu'aux temps de la Gaule d'avant Rome et le christianisme.
A St-Jean-Le-Froid, c'est tout le vieux Quercy des millénaires les plus anciens qui revit en cette nuit de la St Jean. Les "bonnes herbes à tous maux" laissent ici n'agir que la seule source en sa grotte de légendes.
A Lauzerte c'est un comte de Toulouse apollinien qui fonde le bourg et en fait un Castel Neuf, un Castel Nàu...C'est en val de Séoune, sous le castel de Rouzet, que l'église de St-Aignan, aussi ancienne et discrète que celle de St Gervais, réserve en son choeur aux très ésotériques sculptures les secrets du solstice d'été...
En si étrange pays, plus que Nerval en son Valois, le promeneur, rêveur et solitaire, s'égare à la découverte de la lumière au lever du soleil de la St Jean d'été...

Par François Nardou

/images/emissions-image/Sylvie/figure.jpg

UBH - Figures de jadis

Figures de jadis et naguère.
Feuilletant de vieux livres du Passé ressurgissent des figures oubliées.
La Langue d'Oc servie jadis par ses Troubadours, forgeurs de « vers », cansos et trôbas, poèmes qui n'atteignent leur pleine et plus haute expression que modulés sur des mélodies, est à Montcuq illustrée par deux « fabres de la lora plana lenga romana » (FAbrés dé la LOUro pLAno LÊnngo
roumAno, pour tenter de rendre la musicalité de la prononciation).
L'un, Bernat Arnal, 'ou Arnàu pour qui vocalise la consonne finale « L » en « w », au 12ème ou 13ème siècle, chevalier fidèle du Comte de Toulouse son seigneur, l'autre Louis Delzon, fils de paysans de Couvinèns, instruit en Français, Ingénieur de l'Ecole des Ponts, mais en Langue Romane
d'Oc simple et humble escoulàn del grand Mistral, son contemporain, et de Jasmin l'Agenais.
L'un comme l'autre sont témoins de leur temps et des évolutions culturelles et encore plus sociales. Mais ils se révèlent surtout des créateurs, des ouvriers de leur langue, des Forgeurs de la matière en langue de poésie et de poètes, création et créateurs selon le grec cher à Mistral. Bernat Arnal et Louis Delzon, 7 siècles de temps écoulés entre eux, oeuvrent, tels des potiers l'argile, des Fabres (nos FAwrés ou Faures) le métal, pour transmuer les mots de tous les jours en oeuvre affinée et sublimée. Renaissent ainsi les symboles et paroles de la Fin 'Amour, l'Amour Courtès des anciens troubadours, latents mais toujours vivants sous l'écorce de la civilisation paysanne d'oc aux jours évanouis d'un Vieux Quercy qui fut celui du siècle 19ème ....

François Nardou

/images/emissions-image/Regis/couvchevre.jpg

Du Cabécou du Quercy au Rocamadour AOP

Ecoutons Jacqueline Bazalgues nous raconter l'histoire de notre fromage de chèvre 🐐 du Quercy,

qui pourra peut être vous donner envie d'en déguster 🤤.

Jacqueline Bazalgues a écrit un livre sur cette histoire du Quercy à retrouver 👉 ici

Bonne écoute 🎧

/images/emissions-image/Sylvie/chateau_de_lantis-1.jpg

SN - Le château de Lantis

A Dégagnac, dans le Lot et à deux pas de la vallée de la Dordogne, les propriétaires d'un terrain ont découvert un château sous la colline qu'ils ont achetée !

Françoise Barbier nous raconte cette incroyable histoire et nous ouvre les portes du château de Lantis qui renaît de ses cendres après 20 ans de restauration passionnée.

Le château propose aujourd'hui d'admirer des éléments architecturaux d'exception, tel que son célèbre dallage en étoile unique en Europe.

Le château abrite tout au long de l'année événements et expositions. Il peut également être le cadre de vos réceptions.

Passez vos vacances auprès du château, dans son gîte 3 épis situé dans l'ancien four à pain.

http://www.chateau-de-lantis.fr/

/images/emissions-image/Sylvie/garriotte.jpg

Un Brin d'Histoire - Gariottes et cazelles


Construire est en Quercy un jeu de grands Initiés et de simples paysans, maçons -bâtisseurs pleins d'expérience et riches du sens de l'observation des choses de la nature. Les Causses du Quercy, par les claps, esquilles de roche calcaire que font remonter labours à la charrue et jadis travaux du sol à l'araire, fournissent abondamment de quoi bâtir en pierres sèches. Art de bâtir sans ciment ni mortier, en n'utilisant que la force de gravité et les formes géométriques de la roche, les bâtis en pierres sèches marquent le paysage en Quercy, et ailleurs en pays méridionaux et méditerranéens, partout où la roche calcaire affleure.

En Quercy, querelle d'historiens et de linguistes, pouvant aller jusqu'à de fulminantes excommunications entre spécialistes, on hésite entre Cazellos et Gariôttos pour désigner ces vieilles cabanes en pierres sèches qui ne doivent rien aux Gaulois ni aux bergers mais tout aux paysans laboureurs, cultivateurs de céréales et de légumes secs ou de vignes et de vergers.

Attestées depuis des siècles les Cazelles /Gariottes ont eu maints usages divers jusqu'à celui de logis chauffés de cheminées! Mais à Montcuq, lieu d'Initiés, les gariottes prennent des fonctions autres, une certaine, proche du Thouron, lieu de rites shamaniques (cf l'émission sur le Thouron) en vient à signifier des choses secrètes, cachées depuis le commencement du Monde, symbolisant par sa structure et son orientation des concepts et une vision ésotérico-
mystiques du Monde et du Temps, certains philosophes diraient une Weltanschauung, ce qui ne serait pas rien en pays d'Oc que ce germanisme...

Une émission proposée par François Nardou

/images/emissions-image/Sylvie/vieux_chemin.jpg

Un Brin d'Histoire - Les vieux chemins du Quercy

Vielh coma un camy ( bièl cOUmo ûnn camy),Vieux comme un chemin, ainsi dit-on en tous les pays d'oc, où donc l'on chemine depuis toujours. Marcher c'est, selon le latin, aller sur un
itinéraire, ce qui fait de tout marcheur un initié. Un pays est autant que de territoires ou d'espaces, fait de chemins entre des lieux dont chacun est un centre ou un noeud comme par un filet à mailles en réseaux et le Quercy entre mille autres, est structuré par ses chemins.

En ce Pays de Càrci (son vrai nom en Oc) les chemins prennent des noms divers selon leurs utilisations, leurs tracés et selon les types d'espaces qu'ils traversent. Un camy n'est pas une Carriéro, un carriérou est autre chose qu'un coustalou, une calado est bien mieux qu'un carriéyrou pabat. Si un camy carrétal sert aux charrettes et chariots, un camy ferrat n'est pas une voie ferrée, et une estràdo est une voie romaine et pas un podium qui ici est devenu Pech. Et en plus parmi ces camys, certains ne relient que des lieux d'un Sacré plus vieux que l'Histoire écrite, Roc-Amadour en est un. Ici les Camys Roumiws ne mènent pas qu'à Rome mais aussi aux Sources Sacrées de ce pays vieux de plus de 40 000 ans...dix fois plus vieux que les Grandes Pyramides d'Egypte..

Une émission proposé par François Nardou.

/images/emissions-image/Regis/img_0209.jpg

🛤 Projet de jumelage inédit en Occitanie 🚃

Nous nous sommes rendu à la réunion publique présentant le projet de jumelage du

Musée des anciens ambulants de Toulouse et du

Musée ferroviaire de St Gery.

Un véritable train devrait donc être rapatrié de Toulouse à Cahors. La SNCF gare de Cahors réservant une voie 🛤 pour le future musée.

Le pdf du projet 👉 ici

Bonne écoute 🎧


cahors
grand-figeac
cnra
occitanie
figeac
grand-cahors
Ministere_de_la_culture
radio-arra_fr

Hébergement : Infomaniak
Direction de publication : J.-F. Chaval

site : Barthelemy