Discours de Robert Badinter : pour que la Justice française ne soit plus une justice qui tue !

Il y a 40 ans, une nouvelle victoire pour la dignité humaine avait lieu sur le long chemin de l’abolition universelle : la France abolissait enfin la peine de mort.

Difficile à le croire et pourtant… Il y a tout juste 40 ans, la peine de mort était encore une réalité en France. C’est en 1981 que le pays se détourne de cette peine d’un autre âge. Le 9 octobre 2021 a été l’occasion de célébrer cet acte historique, ce jour où la France mettait fin aux homicides volontaires et prémédités, aux assassinats étatiques.

Depuis cette date, quelques soient les gouvernements, la France a toujours affirmé son opposition, en toutes circonstances, à la peine capitale. Aujourd’hui, l’abolition de la peine de mort a petit à petit fait son chemin, victoire après victoire, pays après pays. Pourtant en 2021, même si deux tiers des pays dans le monde sont désormais abolitionnistes, 55 pays continuent toujours à condamner à mort des personnes, parmi lesquels notamment la Chine, l’Iran, l’Arabie saoudite ou encore les États-Unis.

Discours de Robert Badinter : pour que la Justice française ne soit plus une justice qui tue !

Il y a 40 ans, le 17 septembre 1981, Robert Badinter plaidait devant l'Assemblée nationale en faveur de l'abolition de la peine de mort. Voici son discours historique qui a, mené le 9 octobre 1981, à l'abolition de cette sentence cruelle et inhumaine.

Le groupe local de La Cimade de Figeac, l’association « Jamais sans Toit 46 » et la Ligue des Droits de l’Homme fêtent avec le groupe Amnesty International de Figeac les 40 ans de l’abolition de la peine de mort et propose une présentation théâtrale avec les voix de Marthe et Luc des arguments du discours de Badinter à la tribune de l’Assemblée

Liste des Émissions

figeac
cnra
radio-arra_fr
Ministere_de_la_culture
cahors
grand-cahors
grand-figeac
occitanie

Hébergement : Infomaniak
Direction de publication : J.-F. Chaval

site : Barthelemy